Mouche pollémie du lombric
Pollenia rudis - cluster fly
Ordre des diptères - Famille des caliphoridés

DESCRIPTION

La pollénie de lombric est une mouche dont la taille excède celle de la mouche domestique; elle mesure de 6 à 10 mm. Elle est gris foncé, sas reflets métalliques. Son thorax est parsemé de petits poils dorés comme le pollen, d'où son nom. L'abdomen porte des tâches pâles irrégulières. Ses ailes transparentes sont repliées sur le dos au repos. Lorsqu'on écrase ces mouches, il s'en dégage une odeur de miel de sarrasin.

CYCLE DE VIE

Les mouches pollénies sont des parasites fréquents dans les résidences, les écoles et les bâtiments commerciaux où elles hivernent durant les mois froids. Au printemps, lorsque le sol dégèle et que la pelouse reverdit, elles quittent leur refuge hivernal pour s'accoupler et pondre leurs œufs dans le sol.

Trois jours après la ponte de minuscules asticots éclosent. Ils pénètre alors plus profondément dans le sol et parasitent un ver de terre dont ils se nourrissent jusqu'à la fin de leur développement, soit durant 12 à 24 jours. Ils ressortent du ver de terre pour se transformer en pupes. Ce stade immobile dure de 10 à 15 jours.

Le cycle complet dure environ 35 jours; il peut y avoir 3 ou 4 générations par été, selon l'humidité du sol, la température et d'autres facteurs. Vers la fin de l'été les mouches pollénies recommencent à s'introduire dans les bâtisses où leur présence peut devenir gênante.

COMPORTEMENT

Les mouches pollénies vivent généralement à l'extérieur où elles se nourrissent de nectar de fleurs, de jus de fruits et parfois de sève. Au moment de chercher un abri pour l'hiver, elles peuvent voler à plus de 2 km. C'est alors qu'elles se réunissent en grand nombre sur les murs exposés au soleil des constructions cibles.

Elles s'introduisent à l'intérieur par les défauts de structure et les ouvertures disponibles. Une fois à l'intérieur, elles se réfugient en grappes dans les greniers,les entre-toits, les murs et tous vides de structures.

Elles sont très attirées par les rayons ultraviolets du soleil et bourdonnement souvent dans les fenêtres. Une simple lumière

© 2020 Les Entreprises Maheu, emaheu.com