Perce-oreille européen


Nom scientifique (latin)

Forficula auricularia

Autres appellations

Forficule

Description et biologie

Le perce-oreille est brun rougeâtre et mesure environ 19 mm. Son corps allongé est terminé par une paire de pinces très recourbées chez le mâle, plus petites et presque droites chez la femelle.

Même si leurs ailes ne sont pas apparentes a première vue, ils en possèdent 2 paires: une paire d’ailes courtes et rigides recouvrant une seconde paire d’ailes membraneuses repliées en forme de N sous les ailes rigides. Les ailes antérieures se confondent avec le corps, donnant l’impression que l’insecte est aptère.

Les jeunes ont une forme similaire à celle des adultes, mais ils n’ont pas encore d’ailes et leur couleur est plus grisâtre. Ils muent environ 4 fois avant l’âge adulte. Dix semaines après l’éclosion, ils sont au stage adulte.

Perce-oreille européen - Forficula auricularia

Comportement et habitudes

Les perce-oreilles sont actifs la nuit. Lorsqu’on en aperçoit en plein jour c’est parce que la population est élevée. Ils fuient la lumière et aiment se faufiler dans les endroits sombres, humides et étroits. lorsqu’ils sont débusqués, ils recherchent rapidement un nouvel abri. Attaqués, ils menacent avec leurs pinces en relevant l’extrémité de l’abdomen. Ces pinces sont cependant inoffensives.

Ils se nourrissent d’une foule d’aliments : fleurs, pollen, fruits, feuillage de jeunes plantes, moisissures, etc.

Lorsqu’ils sont à la recherche d’abris et de nourriture, ils se déplacent et grimpent sur les clôtures, les arbres, les murs de brique ou de bois, et se réfugient dans les fentes et les fissures. Ils affectionnent particulièrement le mobilier de jardin. On les retrouve aussi sous l'écorce des arbres et des souches, le long des fondations et des allées pavées. on en retrouve même dans la tige creuse de certaines plantes.

Lorsque la population est très élevée, ils peuvent pénétrer dans les maisons, mais ne s’y installent que temporairement car ils ne retrouvent pas la nourriture et les conditions nécessaires à leur développement.

Mode d'infestation

Les perce-oreilles se propagent d’un endroit a l’autre en volant ou en se déplaçant rapidement sur les objets et dans la végétation. Ils peuvent à l’occasion pénétrer dans les immeubles par les fissures au niveau de la structure et en se faufilant sous le revêtement extérieur. II est facile de les introduire en rentrant des objets provenant de l’extérieur.

Prévention

Lorsqu’il y a introduction de perce-oreilles dans un bâtiment, il est nécessaire de s’attaquer au foyer extérieur d’infestation. Un terrain bien entretenu aide à diminuer les risques d’infestation à l’intérieur. Évitez de laisser des amoncellements de débris organiques à la surface du sol (feuilles, pois, etc.) et évitez d’installer des cordes de bois de chauffage le long de la maison. Vérifiez bien l’étanchéité des ouvertures de la maison pour qu’aucun insecte ne puisse y pénétrer.

Développement et cycle de vie

À l’automne, les femelles pondent leurs oeufs dans une petite cavité en profondeur dans le sol. Un certain nombre de femelles pondent plutôt au mois de juin. Une soixantaine d’oeufs sont pondus. Ces petits oeufs blancs et arrondis éclosent en avril et mai, pour la ponte d’automne, et en juillet pour la ponte du printemps.

La femelle s’occupe des jeunes à l’intérieur du nid pendant 2 ou 3 semaines. La durée de vie des femelles est d’un an; elles meurent après s’être occupées de leur progéniture. Les mâles meurent généralement à l’automne : ils ne survivent pas à l’hiver.